La Belle Gazette : des articles et interviews pour s'informer


LA GARDE-ROBE PARFAITE

avec Anne-Aymone Belliard

Atelier

Anne-Aymone Belliard est coach en image. Elle nous explique sa méthode pour se mettre en valeur, créer une belle garde-robe réduite et nous propose sa vision de l’expérience client idéale en boutique.


En quoi consiste le rôle d’un coach en image ?

Mon rôle est de savoir quelles sont les couleurs, formes et matières de vêtements qui mettent en valeur les personnes grâce au test de colorimétrie et à l’analyse morphologique. J’aide aussi mes clients à trouver leur univers personnel et le style qu’ils veulent dégager. Je recherche avant tout le rayonnement de la personne et la confiance en soi.
En une phrase : la beauté n’est pas innée, elle s’apprend.


Avec quelle problématique majeure vos clients arrivent-ils ? Et comment se passe le processus de conseil en image?

Mes clients viennent me voir car ils sentent qu’ils n’exploitent pas encore tout leur potentiel au travers de leur image. Ils veulent connaître les clés pour s’habiller intelligemment dans un style qui correspond à leur personnalité et dans les bonnes couleurs et coupes de vêtements.
Sur le thème du vêtement, il y a tout d’abord le Test de Colorimétrie qui permet de savoir quelles sont les couleurs qui mettent en valeur le visage de la personne. Il y a ensuite l’analyse morphologique et l’étude du style vestimentaire. A la fin de ces deux RDV, la personne sait exactement quels vêtements choisir en termes de couleur, coupes et matières. C’est à ce moment que la personne peut avoir un regard neuf sur son dressing. Or, il n’est pas toujours évident de faire soi-même le tri de ses vêtements car il peut y avoir une part importante d’affectif. Dans ce RDV du Tri du dressing, j’explique pourquoi se séparer de certaines pièces et aussi comment combiner les pièces entre elles. Enfin, je fais une liste des vêtements manquants. Cette liste pourra nous servir pour un accompagnement shopping. Un moment sur-mesure pour la personne où je lui présente une sélection de pièces que j’ai choisi spécialement pour elle, conformément au style qu’elle souhaite dégager et qui tient compte de ses couleurs et de ses coupes.


Comment se déroule la définition des couleurs idéales pour vos clients ?

Le test des couleurs se fait à l’aide d’une palette de 24 foulards qui me permettent d’évaluer 3 critères : la température (couleurs chaudes ou froides), la clarté (couleurs clairs ou sombres) et la saturation (couleurs vives ou mates). Je place les foulards sous le visage de la personne et je regarde ce qui convient le mieux. A la fin de l’évaluation de ces critères, je peux dire si la personne se retrouve dans la palette du printemps, de l’été, de l’automne ou de l’hiver.

Si je prends par exemple le cas d’une personne Automne. Elle a en général un teint clair qui dore l’été, des yeux clairs (verts, bleus) et parfois noisettes, des cheveux châtains et des sourcils sombres. Je commence donc par le critère de la température, en passant un rouge chaud, là je remarque que son teint est plus coloré et plus unifié. Les yeux également ressortent bien, les lèvres sont naturellement teintées et enfin l’ovale du visage se distingue bien de la couleur. Je passe en comparaison le foulard rouge froid, une sorte de fuchsia. Là je remarque que le teint est moins, j’observe plutôt des disparités dans le teint (des petites rougeurs ou des cernes). La personne est dans les tons chauds, c’est-à-dire que ce sont les couleurs qui contiennent du jaune qui lui vont le mieux. Les couleurs froides, elles contiennent du bleu.

Ensuite, je passe au 2e critère, la clarté. Est-ce que la personne est dans les couleurs sombres ou claires ? J’alterne donc entre mes foulards sombres et clairs, pour le rouge, j’alterne entre le rouge baiser et le corail. Dans le cas de mon exemple, la personne ayant un teint clair, le corail ne permet pas au visage de se distinguer de la couleur. Il y a un ton sur ton. Alors qu’avec le rouge baiser, le rouge sombre, il y a tout de suite une intensité qui se dégage, dû au contraste couleur sombre/peau claire. Le sombre fait aussi ressortir son regard : ses yeux et ses sourcils et il y a une harmonie avec ses cheveux châtains. Je regarde ensuite avec les verts et les bleus.

Enfin, je passe au critère de la saturation pour savoir si la personne est dans les tons lumineux (couleurs vives) ou dans les tons mats (couleurs ternes). Avec le rouge, je compare donc le rouge baiser avec le rouge brique. La couleur vive lui apporte un côté lumineux et pétillant qui l’éclaire.


Quels conseils nous donneriez-vous pour choisir des vêtements qui nous conviennent le mieux ?

Le conseil que je peux donner est de vous inviter à vous connaître. En suivant les RDV Colorimétrie et Morphologie, vous saurez une fois pour toutes quelles sont les couleurs et les formes qui vous vont. Cela va vous donner de l’assurance et ensuite plus de liberté dans le style ! Cette connaissance permet aussi d'éviter le gâchis.


A quoi ressemblerait votre boutique idéale ? Comment pourrait-on améliorer l’expérience en boutique pour répondre à l’urgence écologique ?

Ma boutique idéale serait composée essentiellement de belles matières où l’on privilégie la qualité à la quantité. L’autre aspect majeur serait la partie transmission et histoire du vêtement pour que les clientes puissent se l’approprier. Il est aussi intéressant de former les vendeurs à la colorimétrie et à l’analyse morphologique comme ce qu’ont entrepris des marques telles que Camaïeu, Maison 1, 2, 3, Caroll ou Ysé récemment. Les clients peuvent ainsi mieux choisir et réduire leurs achats ce qui a des effets bénéfiques sur notre terre.

Est-ce qu’un retour client qui vous a particulièrement marqué ?

Oui avec une cliente chez le coiffeur. Une femme très engagée dans sa vie familiale et professionnelle. En venant me voir, elle avait envie de se retrouver et de prendre du temps pour elle. C’est en se découvrant avec une nouvelle coupe de cheveux soignée qui la mettait vraiment en valeur qu’elle a versé quelques larmes de joie. Un moment émouvant !


Comment avez-vous eu l’idée de lancer ce beau projet ?

C’est en créant un concept de vente de vêtements appelé “les belles matières”. Les belles matières ce sont des vêtements de seconde main que je chine et qui sont uniquement dans des matières naturelles comme la laine, le coton, le cachemire, le lin, la soie… Pour moi, le seconde main n'a que des atouts : écologiques, économiques et esthétiques. C’est lors de ces ventes que je me suis surprise à conseiller les personnes sur ce qui leur allait. J’ai beaucoup aimé faire cela donc je me suis formée aux techniques du conseil en image à l’IDRI (Institut de Relooking International) Cela fait maintenant deux ans que j’ai quitté mon ancien poste de RH. Aujourd’hui je suis heureuse de rassembler dans ce métier de coach en image, ma passion de l’accompagnement humain et de la beauté ! Chaque rendez-vous est du « sur-mesure ». Si vous êtes intéressé par une de ces thématiques, je me ferai plaisir d’échanger avec vous ! Vous avez le détail de mes services sur mon site internet Vous pouvez aussi me suivre sur instagram (aabelliard)

Atelier
bannière